Info Panel

Historique

Fondée en 1950 sous le nom d’Académie des Marches de l’Est, à l’initiative d’André Paul Weber et de Gilbert Meyer, par une quinzaine d’étudiants strasbourgeois, pour répondre à leur envie de créer une académie littéraire alsacienne « en réaction à leur besoin de culture dont les sombres années d’occupation avaient privé la jeunesse d’Alsace », puis en sommeil pendant quelques années à la fin des études des fondateurs, elle renaît en 1990 sous l’impulsion du bâtonnier Lucien Baumann, conservant l’esprit et les objectifs ayant prévalu à sa fondation.

En réponse à la vocation européenne de notre province, elle renonce en 2013 au nom de « marche » qui évoque par trop la frontière sinon l’affrontement, pour assumer son héritage culturel rhénan et européen et devient l’Académie rhénane.

L’Académie rassemble des hommes et des femmes de divers horizons, éminents dans leur spécialité, qu’il s’agisse des lettres, des arts, des sciences, de la musique, du droit ou de l’économie. Son but est d’accroître le rayonnement de la culture en Alsace et au-delà de ses frontières immédiates. Pierre Pflimlin, Daniel Hoeffel et le professeur Etienne Wolf, de l’Académie française, lui apportent, dès le début, leur parrainage.

L’Académie se réunit deux fois par an en séance plénière et organise plusieurs événements culturels. Au début de l’année, dans le cadre du « Printemps des poètes », les poètes de l’Académie rhénane donnent une lecture publique, le « Récital de poésie de Strasbourg », mariant les lettres et la musique avec la collaboration de comédiens.Au cours de sa séance de printemps, quatre prix sont décernés dans les domaines des arts,de la musique, des lettres et des sciences à des personnalités de la région, remarquées par la qualité et la créativité de leur travail.La séance d’automne honore par la remise du prix Europe, une personnalité œuvrant en faveur de l’idée européenne et de son rayonnement.

Les séances plénières de l’Académie ont été présidées par des personnalités de premier ordre dans leur domaine. Citons notamment Catherine Lalumière, alors secrétaire générale du Conseil de l’Europe, le Professeur Jean-Marie Lehn, prix Nobel de chimie, le Professeur Louis Leprince-Ringuet,de l’Académie française, Xavier Emmanuelli, alors secrétaire d’état à l’action humanitaire et Pierre Rosenberg, président-directeur du Musée du Louvre.

Le Professeur Jean-Marie Vetter préside l’Académie depuis 2014, succédant au Professeur Fernand Buchheit(2007), à Sabine Grappe (2000)et au Professeur Robert Perroud. André Paul Weber et Fernand Buchheit en sont aujourd’hui les Présidents d’honneur.